agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 2282 .



CONVERSION DU REGARD
poèmes [ ]
Conversion, quand l’œil se fait papillon contre la vitre froide

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Reumond ]

2009-09-12  |     | 




Les chaises au plafond, le Monde à l’envers où les anges seraient de plomb et les cœurs de duvet. Conversion du regard et chemin d’apesanteur où les mots seraient justes et les hommes de cœur. Changement radical, retournement des idées fixes en mouvement et des idées noires en lumière, des chairs mortes en extase, et en rupture les nœuds du désespoir...

Magie des fusions sans confusion, mot à mot, de l’amour sans attente, sans terrorisme et sans violence. Conversion des regards qui met de l’allégresse au fond des peurs au ventre.
Conversion des regards, pour transformer les mauvais airs en alizée, en mistral, en image à faire palpiter les moulins à vents comme Derviche à en tourner la tête, convertir les mouvements, les déplacements, au lieu de tourner autour de soi, afin d’accepter d'être emporté par la motion, l’impulsion, l’intuition profonde des grandes traversées en grandes révolutions.

Conversion, quand l’œil se fait papillon contre la vitre froide et qu’il frissonne à en perdre ses couleurs. Quand la pupille se froisse au contact des miroirs, là où elle voudrait tant traverser la densité des mots, pour danser de reflet en reflet, d’œil en œil, de porte en cœur, dans le décor nu d’un Monde transformé sur une scène de brouillard dense d’amour.

Conversion, quand la main tendue par l’écriture se fait fragile comme nouée d’arthrose, pauvre comme le doigt qui montre l’impossible, index tendu pour parvenir en ces régions du silence et de la transparence, où l’on écoute avec le cœur et où l’on ne voit bien qu’en avançant, pas à pas, les yeux fermés par le sel, sur le chemin où tout s’accomplit.

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .