agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Rom�nesti - Romanian Poetry

poezii


 


Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 3820 .



17
personnelles [ ]
(les diagonales du carré)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Salvamaria ]

2008-07-27  |   

Literary Translation - Translations of classic and original poetry and other materials %Ce texte est une suite  | 



le sanctuaire
le sanctuaire et le verre
le verre, le dé et pour les prunes
le sanctuaire, le verre, le dé et pour les prunes
il apparaît toujours un nouveau déplacement. seul, le fumeur de pipe sait ce qu'est un sac de cendres et quelle est la fumée. je suis là où les pluies m'ont trouvé. la fille avec le crocodile et l'enfant sait mieux que toi...

le paillasson
le paillasson et l'abeille
l'abeille, le rêve et la draisine
le paillasson, l'abeille, le rêve, la draisine
le sanctuaire, le verre, le dé et pour des prunes... le paillasson, l'abeille, le rêve et la draisine... la gare, le désert, le vide et le vivant... végétal, ancestral, la vie dans le banal… le sanctuaire, le paillasson, la gare, l'été, le matin et la soirée... il pleut sur la pensée brûlée à grand feu et défaite... sur les marches de l'escaliers, s'étendait l'ombre d'une soirée... seul, le fumeur de pipe sait ce qu'est un sac de cendre et quelle est la fumée...

le blanc de la pierre de chaux vive a effleuré le rayon bleu. le blanc s'est allumé et s'est éteint dans un blanc défait. mais, le bleu s'est étendu et a vaincu les sommets, les abîmes… sur la blanche portée, les points ont joué aux sommets et durées... au delà du hasard de l'événement, un jeu de formes cède la place à la chanson… est pas seulement elle... appuie-toi sur mon silence entier et chaleureux... vois-tu d'où la sphère fait la culbute dans l'escalier? où commencent les marches de l'escalier? à partir d'où, jusqu'où et jusqu'à quand..

le blanc, le verre, le dé, le paillasson, la fenêtre, la mouette, la plage, la mer, l'horizon, le lointain, le nuage, l'événement, le hasard, le rêve, le tout, l'abîme, anna. dix-sept mots sur 17 portes et à l'arrière, 17 vies, 17 matins vers 17 soirées.





Constanța, Dimanche, 27 juillet 2008



d'après "17" (diagonalele pătratului), Ioan-Mircea Popovici

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .