agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Rom�nesti - Romanian Poetry

poezii


 


Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 4234 .



Le brouillard
personnelles [ ]
(des cibles déchirées)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Salvamaria ]

2008-03-23  |   

Literary Translation - Translations of classic and original poetry and other materials %Ce texte est une suite  | 





en essayant de faire le silence sur les inquiétudes, un jour, une ombre et une chanson m'ont frappé sur l’épaule
les jours se sont entassés dans ton portrait de fenêtres et de lettres
au hasard? j'ai laissé une chance, qu'il naisse en moi une nostalgie pour l'Infini
et au moment-nœud j'ai maintenu la graine à la mie pleine du visage bien-aimé

les chiens jappaient, tu riais, et moi, je te couvrais de mots, pour que tu n'aies plus froid. j'ai pris les traces des coquillages, des plumes et des petites pierres, comme tu me le disais. à un des lever du soleil je suis arrivé à la maison de la plage, sans frapper à la porte. tu m'as dit: entre! un cerf-volant en papier avait pris la place de la sphère. les fragments d'un bonheur cherchaient seuls le contour et les formes.



L'ombre: je courrai dans l'escalier au milieu de la plage et je te prendrai en photo avec un cercle et un carré, comme les yeux de la plage qui regardent le ciel, et sur le ciel je dessinerai le vol de mouette, entre eux, les cygnes restés dans le port, à travers l'hiver.

Ponna se colle à mes pieds
assise en dessous de la chaise de la table en bois de sapin
elle se pousse contre moi
et lève son museau
pour m'embrasser

l'histoire suspendue pivotait sur le tard
en ce temps-là je ne savais pas que tout serait si près de moi
au-delà de l'histoire, une main
sur la main, un oiseau parlant
au premier plan, toi
et le sentier de la lune

au second plan,
le brouillard...



Constanța, 25 février 2008




(d'après "Ceața" (ținte deşirate), Ioan-Mircea Popovici)
....................
Montréal, 23 mars 2008



.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .