agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Rom�nesti - Romanian Poetry

poezii


 


Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 2325 .



Ouverture du festival du livre \"Etonnants Voyageurs\" à Saint-Malo
article [ Régional ]
29 au 31 mai 2004

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [NMP ]

2004-05-31  |     | 



La 15e édition d'"Etonnants Voyageurs", festival international du livre organisé à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), s'est ouverte samedi et mettra en lumière pendant trois jours les écrivains des Caraïbes et notamment ceux d'Haïti.

Cette manifestation est devenue le salon du livre le plus fréquenté de France, après celui de Paris, avec environ 50.000 visiteurs à chaque édition.

Le fondateur et directeur du festival, l'écrivain Michel Le Bris, a profité du bicentenaire de l'indépendance d'Haïti, fêté en 2004, pour honorer les littératures des Caraïbes, souvent mal connues.

"Nous voulions montrer leur extraordinaire richesse et diversité, alors qu'elles sont aujourd'hui souvent banalisées à travers quelques clichés: l'exotisme du créole, une écriture épicée, etc.", a déclaré à l'AFP M. Le Bris.

"La littérature cubaine, qui est le théâtre d'une floraison incroyable de romans noirs, n'a rien à voir avec cette des Antilles françaises par exemple", a précisé l'organisateur.

M. Le Bris promet également que les écrivains haïtiens Franketienne et Gary Victor seront les "deux révélations" de cette édition.

La cité malouine sera le cadre jusqu'à lundi soir de 200 rendez-vous, lectures publiques, débats, projections de films et expositions.

samedi 29 mai 2004, AFP.

Saint-Malo, 29-31 mai 2004
Les Caraïbes


Ecrivains, intellectuels, artistes, philosophes, historiens, le festival invite en 2004, bicentenaire de l’indépendance d’Haïti. Et l’année où jamais, nous semble-t-il, pour célébrer l’extraordinaire richesse des littératures des Caraïbes

À quoi tient l’extraordinaire richesse des littératures caribéennes ? Multiples peuvent être les explications, mais l’essentielle nous paraît celle-ci : à l’immensité de la douleur qu’elles prennent en charge, et transcendent. D’être au carrefour de l’Ancien et du Nouveau Monde, de s’exprimer en plusieurs langues, de se nourrir du télescopage de cultures du monde entier, ou presque, a donné à ces littératures leur force singulière, de conjuguer l’extrême singularité et l’universalité la plus incontestable. Mais prenons garde, lorsque nous vantons la richesse du « métissage culturel » qu’il ne s’agit jamais, là où il produit des œuvres fortes, d’une promenade touristique, d’un simple « choix de vie » mais d’une souffrance immense, si indicible que seuls, le chant, la musique, la littérature, l’art, enfin, pouvaient la porter. Ces littératures sont nées de l’enfer, d’un enfer de chaînes, de fouets, de lynchages, de viols, d’un « nuit et brouillard » de plusieurs siècles – et lors même qu’elle est joyeuse, euphorique, rayonnante, c’est toujours sur ce fond de douleur. Pour reprendre l’expression de l’écrivain Bernard Loupias, ces littératures « gardent la trace ineffaçable du geste prométhéen accompli par ceux qui surent transcender cette nuit du corps et des âmes (Body and soul) pour offrir au monde une beauté neuve, où triomphait leur humanité. » Il écrivait cela à propos du jazz, il nous semble que cela vaut tout autant pour les littératures des Caraïbes…

Et cette douleur est au travail à l’intérieur même de la langue : non pas simplement l’adjonction de mots savoureux, mais un combat, et un incessant débat. À travers lesquels des voix singulières tentent d’affirmer leur radicale étrangeté, l’hétérogénéité des cultures qu’elles habitent, la prégnance de l’oralité, la force des rythmes. Rien « d’exotique » pourtant, à y regarder de plus près, mais là encore, et il sera passionnant d’en débattre au fil de ces journées, des manières singulières de nous reconduire à l’énigme même de la langue, et au rapport complexe qu’entretient tout écrivain avec la langue – à l’essence même de la littérature.

http://www.etonnants-voyageurs.net

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .