agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 3775 .



Salon du Livre
article [ Evénements ]
Paris, 23 au 27 mars 2007

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [NMP ]

2007-03-23  |     | 










Fascination, passion, innovation, ce Salon 2007 que nous vous présentons aujourd’hui sera — nous l’espérons — le rendez-vous de toutes vos émotions.

La fascination tout d’abord, puisque ce sont les Lettres indiennes qui seront à l’honneur avec une trentaine d’écrivains venus nous faire partager leur quotidien, leurs visions des choses et leur formidable entrain. Ils nous racontent une civilisation venue du fond des âges qui est en passe de se muer en superpuissance.
Des bas-fonds de Calcutta aux palais raffinés rajpoutes, des bureaux high-tech de Bangalore aux inoxydables films bollywoodiens, des créateurs avant-gardistes aux mariages arrangés au sein des castes, c’est l’Inde, toute en contrastes, qui nous fascine évidemment.
Sur fond de saris et de téléphones portable dernier cri, c’est tout un monde pluriel qui s’annonce à nous ; 28 Etats fédérés, un milliard d’habitants, 18 langues officielles et pas moins de 12 alphabets différents, quel fascinant voyage s’offre à nous !
Innovations : le salon ne faillit pas à la règle en inaugurant cette année des « terrasses», espaces conviviaux et interactifs pour tout savoir sur une thématique donnée, par les romans, essais, beaux livres, etc., dans une scénographie adaptée.
Des menus bibliographiques, des livres en consultation et des libraires prodiguant leurs conseils : on prendra donc ses aises sur la Terrasse art de vivre, côté jardins, ou on plongera dans les grands sujets qui animent la campagne électorale à la Terrasse politique : il y a pléthore d’ouvrages dans les deux cas, points de départ d’autant de flâneries bucoliques ou de grands débats entre public, auteurs, journalistes et hommes politiques.
Passions, aussi avec les parcours thématiques proposés au public dès son entrée dans le Salon : jeunesse, art, régions, etc. à chacun sa liberté de suivre le sentier de ses livres favoris, pour en découvrir plein d’autres tout autour !
Passions toujours pour tous ceux que rassemblent les espaces thématiques du Salon :
Carré des arts, Espace Vision du Monde, Bar des Sciences, Club Jeunesse, Escale BD ;
à chacun de ces rendez-vous incontournables, un conseiller littéraire a travaillé avec les éditeurs au coeur de leurs ouvrages et avec tout le coeur de leurs auteurs, passionnés évidemment pour vous distiller des programmations qui le sont tout autant.
Et puis, comme toute passion est dévorante, nous avons fait le choix d’ouvrir le Salon plus tard cette année (jusqu’à 20h samedi et dimanche), d’y joindre deux nocturnes jusqu’à 22h (en début et fin de Salon, le vendredi et le mardi), et tout en maintenant l’entrée à 5 euros, nous avons étendu la gratuité d’accès à tous les étudiants de moins de 26 ans.
Encore et toujours, mes confrères les éditeurs espèrent vous combler par les voyages et les découvertes qu’ils ont concoctés pour vous.
Plus que jamais, alors que le respect du droit d’auteur est un enjeu ou que la numérisation du livre est en devenir, toute l’édition veut vous prouver au Salon que le Livre et les valeurs qu’il porte restent pour tous — sans distinction d’âge, de sexe, ou de condition —fascinants, innovants, bref, passionnants.
Très belle visite à tous !

Serge Eyrolles
Président du Salon du Livre,
Président du Syndicat national de l’Édition

*

LETTRES INDIENNES



Avec 18 langues officielles et de multiples visages, l’Inde fascine depuis des décennies.
En 2007, elle est l’invitée d’honneur du Salon du Livre.



On constate en France une véritable mode indienne : le cinéma, la gastronomie, la haute-couture, les arts vivants aiment à s’inspirer de cette culture ancestrale fascinante et colorée. Paradoxalement, la littérature indienne, elle, reste encore mal connue des
Français. Elle réserve pourtant des trésors insoupçonnés, à découvrir au Salon du Livre.
30 écrivains indiens sont invités au Salon par le Centre national du Livre, le Ministère des affaires étrangères, la Sahitya Akademi et l’Indian Council for Cultural Relations.
Un programme de tables rondes et de rencontres « Une heure avec… » coordonné par le Centre national du livre permettra au public la découverte de l’univers littéraire de chacun de ces écrivains.
Une large sélection d’ouvrages sera proposée dans une grande librairie à l’heure indienne, tenue par Gibert Joseph.
Des éditeurs indiens présenteront en parallèle leur catalogue éditorial sur une vingtaine de stands.
L’opération À la découverte de l’Inde, initiée par le Salon du Livre est reconduite.
Un grand jeu-concours est organisé dans près de 400 librairies en France à partir de début février. Les lecteurs sont invités à découvrir une sélection d’une quinzaine d’ouvrages indiens et à voter pour leur livre “coup de coeur”.
Le thème de l’Inde se déclinera dans tout le Salon :
• au Carré des arts, où se prépare une belle exposition d’artistes contemporains indiens.
• le Club Jeunesse part Sur la Route des Indes avec des danseurs, conteurs, slameurs, et des marionnettes du Rajastan.
• l’Espace Vision du monde et le Bar des Sciences proposeront également une série de rencontres thématiques autour de l’Inde.

***

Le pouls de l’Inde


Si l’on devait prendre le pouls de la santé littéraire de l’Inde et de sa culture, il faudrait le faire à la façon d’un praticien de la médecine ayurvédique : de multiples perspectives.
Vue sous un certain angle, l’Inde, comme dans d’autres domaines majeurs, est en pleine expansion : ses auteurs habitent partout, s’expriment partout, publient partout, et le monde entier commence enfin à s’intéresser à cet immense réservoir de talents. Leurs romans, leurs essais, leurs recherches quadrillent l’univers et ses temps de mille et un points de vue. Les écrivains publient ou se font connaître à l’étranger de plus en plus jeunes.
Nous parlons ici de ceux qui écrivent en anglais, langue adoptée par l’Inde, appropriée par les écrivains (quand ce n’est pas tout simplement leur langue maternelle), pliée à leur sensibilité et à leur style.
Mais sous l’angle de ceux qui écrivent dans une des nombreuses langues indiennes d’origine, le pouls ne se laisse percevoir qu’à travers la voix de quelques-uns, le plus souvent d’un certain âge. D’un côté, le mondialisme dominant fondé sur le profit les reconnaît à peine, de l’autre les écrivains de la jeune génération n’ont, pour la plupart, pas (encore ?)
inventé dans leur langue les mots pour dire le monde, ces mots, ce dire qui la sauveraient du ghetto de langue maternelle émotionnelle dans lequel elle s’isole peu à peu. Or le monde a besoin de ces jeunes auteurs, de leurs langues, de la diversité de leurs perspectives.
Or ils ont besoin plus que jamais d’exister au monde dans leur langue, pour le meilleur et pour le pire, et d’être traduits.
Du point de vue de chacune de ces langues nous parviendraient des indices différents, parfois à peine perceptibles. De tout le Nord-Est, par exemple, le silence ou presque :
à peine quelques auteurs reconnus en Inde, aucun en France, faute (entre autres) de traducteurs. Le hindi, le bengali s’expriment (ou devrait-on dire les Bengalis, car ils sont nombreux à s’exprimer aujourd’hui en anglais), le malayalam du Kerala aussi, mais pourquoi est-il mieux publié en France que le tamoul enseigné, lui, à l’INALCO, alors que les rapports de la France avec le Tamil Nadu ont toujours été plus étroits ? Il est vrai qu’en Inde, la production littéraire du Kerala, le plus alphabétisé des États du pays, bénéficie d’une plus grande visibilité.
On pourrait aussi, dans la même intention, observer les écrivains indiens, leurs langues et leurs oeuvres, réunis à l’occasion de ce Salon du Livre 2007.
Observer les absents, aussi.
Ce Salon de littérature, c’est un peu le pouls de l’Inde.

Dominique Vitalyos,
conseillère littéraire auprès du CNL

***

Biobibliographies des 31 auteurs indiens :

Centre National du Livre

***

Informations pratiques :

Salon du Livre
Du 23 au 27 mars 2007 de 9h30 à 20h
Nocturnes : vendredi 23 et mardi 27 jusqu’à 22h Journée professionnelle : lundi 26 de 9h30 à 18h30 Porte de Versailles

Moyens d’accès :
Métro : ligne 12, station porte de Versailles Ligne 8 sation Balard
Bus : lignes 39, 42, 49, PC
Parking : Porte de Versailles porte R

***

Source internet et site à consulter :
Salon du Livre

.  | index










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .