agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Rom�nesti - Romanian Poetry

poezii


 


Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 3265 .



Le Printemps de Septembre : \"Vertiges\"
article [ Régional ]
Toulouse 23 septembre - 16 octobre 2005

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [NMP ]

2005-09-26  |     | 




"VERTIGES" propose un tour d'horizon sélectif et subjectif des multiples manières dont l'art d'aujourd'hui peut apparaître comme une exploration de territoires psychiques aussi bien que visuels ou, plus largement, perceptuels.

Il existe mille et une variétés de vertiges. Le mot lui-même, du latin classique vertigo, désigne un mouvement de rotation, un tournoiement, par extension un étourdissement plus ou moins passager, mais nous renvoie également, sur le mode métaphorique, du côté de l'exaltation, de l'ivresse, de la fantaisie créatrice. Le vertige, qui ne laisse aucune chose à sa place et s'accompagne toujours d'un sentiment de démesure, partagera même à l'occasion quelque affinité avec la révolution, dans toutes ses acceptions.

Les artistes présentés cette année par le Printemps de septembre, figures singulières à l'écart des effets de mode, de groupe ou d'époque, incarnent ainsi tous une conception de l'art comme moment de déséquilibre et de remise en cause. Ils "fixent des vertiges", pour reprendre l'expression de Rimbaud à propos de sa propre alchimie du verbe, et travaillent à l'élaboration d'états mentaux, de cartographies imaginaires ou d'univers artificiels à travers lesquels est rendue sensible une certaine expérience des limites - limites des médiums, des coordonnées physiques et spatiales de l'oeuvre, mais tout autant des registres iconographique et ornemental, déclinés selon l'étendue de leurs variations. Cette expérience est aussi celle qui est proposée au spectateur, sollicité en retour par diverses stratégies de déstabilisation.

C'est donc bien l'image, et toutes ses puissances de captation, qui est au coeur de cette édition 2005. À la gamme infinie des vertiges répond celle des moyens d'expression représentés, plus large que jamais : du dessin et de la peinture sous toutes leurs formes jusqu'à l'installation multimédia, en passant par la photographie, la sculpture et la vidéo. Sans attachement à une génération en particulier, mais avec la volonté d'exposer l'éventail des âges et des trajectoires personnelles sur lequel se fonde la situation contemporaine, Vertiges poursuit une idée de l'art à la fois dynamique, complexe et ouverte.

Jean-Marc Bustamante
directeur artistique

Jean-Pierre Criqui
commissaire des expositions

Pascal Pique
commissaire des expositions


Source Internet :
Le Printemps de Septembre

***

Le Printemps de septembre à Toulouse est devenu, en cinq ans, le rendez-vous incontournable des images contemporaines en France et en Europe.

C'est un exemple unique de rencontre entre les arts visuels, présents grâce à une suite d'expositions fortes et originales (peinture, dessin, sculpture, photographie, vidéo, installations…) et le spectacle vivant, développé sous ses aspects les plus variés (danse, performance, musiques actuelles, ciné-concert…).

Pendant trois semaines, une dizaine de sites exceptionnels, pour la plupart situés autour de la Garonne, accueillent les expositions et les Soirées Nomades.

Au cours des deux premiers week-ends, les lieux d’exposition et de spectacles, reliés entre eux sous la forme d’un parcours mis en lumière, restent ouverts jusqu’à 1h30 du matin.

Expositions :

> Au musée des Abattoirs


Franz ACKERMANN

Né en 1963 à Neumarkt St Veit, Autriche
Vit à Berlin et Karslruhe, Allemagne


“Je suis comme je voyage et comme je vis”, déclare Franz Ackermann. Le voyage, le nomadisme, la mégalopole contemporaine et la déterritorialisation sont à l’origine de sa "peinture". Ses œuvres se présentent comme un chaos organisé aux couleurs vives, un environnement aux résonances psychédéliques où flottent des fragments du paysage que dessinent l’architecture et l’urbanisme actuels.


Stéphane BENOIT
Né en 1972 à Pithiviers
Vit à Paris


Le travail de Stéphane Benoît est constitué de dessins faits à la main sur de petits formats, comme des schémas de constructions ou des jeux spontanés, ensuite transposés sur de grandes plaques d’aluminium laqué.


Siobhan HAPASKA
Née en 1963 à Belfast
Vit à Londres


Siobhan Hapaska n’a jamais été montrée en France bien qu’elle ait participé à Dokumenta X à Kassel et qu’elle ait représenté l’Irlande en 2001 à la Biennale de Venise. Peut-être parce que son travail semble émerger de nulle part, si ce n’est d’un futur plus ou moins proche. Les motifs du déracinement, du déplacement vers une autre dimension formelle et mentale qu’elle décline dans ses œuvres ont, en effet, un caractère foncièrement exogène.


Teresa HUBBARD / Alexander BIRCHLER


Ces deux artistes nés en Europe ont développé l’essentiel de leur travail aux Etats-Unis où ils viennent de présenter une sélection de leurs travaux vidéo au Whitney Museum à New York. Photographes et vidéastes, ils sont montrés pour l’une des toutes premières fois en France avec "Single wide".


Chloe PIENE
Née en 1972 à Stamford, Connecticut
Vit à New York


Le travail de la jeune américaine Chloe Piene présenté aux Abattoirs se partage entre la réalisation de courtes vidéos et des séances quasi hypnotiques de dessin où l’artiste dit sortir littéralement d’elle-même. Au centre de ces deux pratiques, une seule et même préoccupation, réinvestir le corps comme outil d’une expérience à la fois intérieure et physique du monde.


David REED
Né en 1946 à San Diego, Californie
Vit à New York


David Reed est l’un des peintres abstraits les plus influents de sa génération. Dès l’exposition de ses premiers travaux dans les années soixante-dix, la critique a noté que son art offrait un nouveau genre de peinture qui remettait en question les idéaux du modernisme.


Fred TOMASELLI
Né en 1956 à Santa Monica, USA
Vit à New York


L’œuvre de Fred Tomaselli est marquée par l’expérience du vertige psychédélique, qu’il a largement pratiqué dans les années 70 avec la prise de multiples substances hallucinogènes. Aujourd’hui, il réalise des objets hybrides, sortes de tableaux collages, constitués de divers matériaux, peintures, objets, insectes, pilules, psychotropes, herbes médicinales, figés dans de la résine.


Philip TAAFFE
Né en 1955 à Elizabeth, USA
Vit à New York


La peinture de Philip Taaffe procède tout à la fois de la représentation et de l’iconoclasme, de l’image et de l’ornement. Pas exactement abstraite, elle relève aussi de l’immatériel, de l’éphémère et de l’organique.


Björn DAHLEM
Né en 1974 à Munich
Vit à Berlin


Issu de la Kunstakademie de Düsseldorf, ce jeune sculpteur allemand s’intéresse de très près à la physique quantique, à l’astronomie et aux théories dites “des limites”. Mais ce qu’il travaille n’est pas tant la procédure scientifique que les mythologies et les visions qu’elles produisent.


James ROSENQUIST
Né en 1933 à Grand Forks, North Dakota
Vit à Spring Hill, Floride


Bien connu pour sa contribution au Pop art avec les dimensions vertigineuses de ses peintures, James Rosenquist a toujours été fasciné par l’espace et les avancées scientifiques ou technologiques. Ce qui va de pair avec sa préoccupation pour le destin social, politique, économique et environnemental de la planète.


Jennifer STEINKAMP
Née en 1958 à Denver, USA
Vit à Los Angeles


Pionnière de l’art numérique et du multimédia, Jennifer Steinkamp a très peu exposé en Europe. Spécialiste de l’animation 3D, elle a réalisé de nombreuses installations environnementales. D’abord abstrait et jouant essentiellement d’effets optiques, son travail s’est récemment orienté vers une combinaison de la technologie et de la nature.


Franz WEST
Né en 1947 à Vienne
Vit à Vienne


Depuis la fin des années 70, Franz West conçoit des œuvres qui sont de l’ordre de la sculpture, du mobilier et de l’objet utilitaire. Intitulés “Passtuck”, objets de transition, ces œuvres aux formes hybrides et organiques n’ont d’existence que dans la mesure où elle sont utilisées par un tiers. Elles deviennent alors l’équivalent de prothèses physiques et psychologiques.



> Autres lieux, autres artistes :

Espace EDF-Bazacle
Diana Thater

Maison éclusière
Jean-Pierre Bertrand

Ecole des beaux-arts (Palais des Arts)
Gerhard Merz

Château d’Eau
Cindy Sherman

Fondation d’Epargne Midi-Pyrénées / Espace écureuil
Stéphane Calais

Les Jacobins
Jake & Dinos Chapman, Ger van Elk, Sigmar Polke, Daniel Schlier

Espace Croix Baragnon
Virginie Loze, Anne-Marie Schneider

TLT – télétoulouse
Alice Anderson

***

les Abattoirs - 76 allées Charles-de-Fitte. F-31300 Toulouse T 05 62 48 58 00

Source Internet : Les Abattoirs

.  | index










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .