agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Rom�nesti - Romanian Poetry

poezii


 


Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 94 .



En ces temps de grands boulversements
article [ ]
Miserere

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Reumond ]

2024-03-14  |     | 







Sur la digue, avec vue sur « Le bout du Monde », et un horizon tourné vers le port du Havre et l’avenir, ma tête n’est plus qu’un container tout plein d’images et d’humeurs vagabondes.


En ces temps de grands bouleversements, on dit même que depuis quelques décennies, Saint Quentin et Saint Regnobert de La Côte de Nacre se retournent… Comme des panneaux à l'entrée ou à la sortie de nos communes et villages.


C’est le monde à l'envers, ou plus exactement, une version de Stranger Things en temps réel.

« Miserere !» dirait ma grand-mère de Luc


J’ai beau régler mes fréquences sur celle du Petit-Enfer,(1) l’appel des écrans brouille le paternoster et mes bénédicités. Heureusement, c’est l’appel de la Mer qui est le plus fort et qui l’emporte toujours.


En ces temps de changements tous azimuts, de mutations sociales et culturelles, et de transformations profondes de nos horizons…

En ces temps où les Icônes sur nos smartphones, tablettes et bureaux d’ordinateur ont remplacé les icônes dans les églises.

Ces temps pleins d’incertitudes et de zones d’ombre, où la bénédiction des bateaux et des marins avec messe sur la mer a laissé place aux messes mondaines, cérémonies, oscars et autres bénédictions sur écrans panoramiques.

Où les SDF des villes et des champs ont échangé leurs grabats avec les gisants de nos églises.
Où la Star Académie et The Voice couvrent les voix des vagues et les chœurs de cathédrales.
Où les jetables ont pris la place des retables d’hier.
Où les apparitions de madone se font télévisuelles ou par hologrammes.
Où les tabernacles ont des codes PIN et des mots de passe comme des distributeurs de billets.
Où tous nos objets cultuels sont connectés au Grand Cloud.
Où les Pèlerinages se transforment en parades,
et les processions en complexes processus pour microprocesseurs.
Où la Passion, ses stations et son chemin de croix se jouent sur un échiquier mondialisé.
Où le bonheur est livré par et sur Amazone ou se livre sur Instagram et Pinterest.
Où l’Intelligence dite Artificielle nous protège de nos intelligences artificieuses tout en préparant une Conscience Artificielle.
Où la carte à puce prépare nos implants.
Où le wifi et autre Bluetooth nous cuisent la mémoire comme des œufs brouillés.
Où la joie et la paix se téléchargent sur des Torrents.
Où la litanie des téléréalités participe à de toutes nouvelles liturgies. Où les mots de passe ont remplacé nos anciens maux de passage.
Où la peur a succédé à l'espérance.
Où nos rituels en réalité augmentée commémorent la haute technologie.
Où l’on se prosterne plus que jamais devant le pouvoir, les avoirs, le savoir, ou par devoir.
Où la liberté et le libre arbitre se comptent en bitcoin ou autre argent virtuel.
Où nos amis sur Facebook se font plus proches que nos proches.
Où l’on implore l’Euro million et le Loto du haut de nos prix dieux.
Où les Angélus et les Démons sont devenus des héros pour Netflix.
Où la fête de Noël se fait Halloween et Quasimodo un héros pour plateformes.
Où les données mobiles mobilisent tous nos sens.
Où l’Ascension pour Mars prime sur l’élévation des consciences.
Où les Évangiles se livrent clé sur porte en PDF.
Où les cultes politiques, sportifs et artistiques prônent « Le Système » (...)



En guise de litanies, il me semblait nécessaire de faire un tour de digue pour respirer un peu, et de marcher jusqu’au pied des falaises des Confessionnaux de Luc. Là même où se font entendre les rumeurs du monde entremêlées à l’écho des grandes marées.


Et après avoir enfilé une étole de varech sur une aube d’écume, avec en main un chapelet de coquillage, je me tourne avec attention, respect et intention vers l’Étoile de la Mer…


Quand les Anges et les mouettes se battent dans un conflit de territoire ; que le réel est les mirages se font virtuel, et que les miracles se font uniquement numériques ; de profundis, des abysses et des nuées, je crie.

C'est pourquoi, en ces temps de grands bouleversements, il me semblait approprié de dresser au Petit-Enfer sur le maître-autel de la mer, ce polyptyque, comme un mémorial, pour nous souvenir d’où nous venons et où nous allons exactement ; livrant ainsi aux quatre vents ce retable peint de ciel, de mer et de plage, comme un triptyque augmenté, ou comme la peinture d’un primitif normand ou d’un lutin (habitant de Luc-sur-Mer) quelque peu inquiet de notre avenir à tous.

(1) Lieu-dit à Luc-sur-Mer (Calvados - France)


.  | index










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .