agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 22 .



Was ist das?
poèmes [ ]
un cheval de guerre

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Reumond ]

2021-11-06  |     | 





Was ist das ?

Quel tapage !

Qu'est-ce que c'est ? Quel est cet épouvantable vacarme, ce bruit de bottes ou de sabot qui nous botte les fesses, sabote le silence et nous gâche la paix ? Quels sont ces cris inhumains qui montent de la rue ou des charniers passés, présents et à venir, et ce chahut politique et économique qui couvre tous les autres ?

Qui est ce démon noir au souffle brûlant qui réchauffe la planète de ses naseaux fumant le CO2 ? Ce diable ténébreux qui galope à bride abattue, le mors aux dents avec la mort montée en croupe ?

Qu'est-ce que c'est ?
Quel est ce Trojan qui pénètre jusqu’à nos lits et nos ordinateurs
Ce cheval de bataille
Ce cheval qui s’ébroue dans la nuit
Derrière nos portes closes
Poussant des hennissements macabres
Comme de néfastes présages ?

Quel est ce cauchemar ? Cette bête abjecte qui signe la dévastation en d’infernales chevauchées nocturnes autant que diurnes, et qui à la puissance au carré de toutes ses prouesses de manèges et de cirques technologiques ? Elle déchire nos espoirs en semant de mauvais présages.

Quels sont ces êtres malfaisants reliés à ces attelages mortifères ?

Qui dans la mêlée, tient ou retient encore les rois, les dictateurs et les rênes de cette infernale monture à tête de Cerbère ?

C’est un cheval de poix qui nous colle à la peau et qui cavale entre sens et non-sens jusqu’aux extrêmes, cherchant l’équilibre, le juste milieu ou pur sens et pur-sang peuvent encore s’entendre et s’accoupler.

« Chassez le naturel il revient au galop »

Voici bien le premier adage qu’il nous faudrait apprendre à nos enfants dès les premières années d’école, avant même qu’ils ne sachent lire et écrire, compter et se faire des copains et des copines.

Qu'est-ce que c'est, et qui arrive au galop ?

C’est le cheval de Moi, de Toi et de Nous tous, qui en raison de nos ruades pour vivre et survivre, dépose son crottin infâme au fond des mers et à la surface de tous les océans.

C’est notre part de ruade à vivre, notre part de saillie de production et de reproduction des mêmes erreurs, dans une même chevauchée de mort et de banalisation du désastre.

C’est ce cheval de faire toujours plus, de produire davantage et cette même fièvre d’acheter et de consommer qui nous sert d’étalon ; c’est le cheval de Toi, de Moi et de Nous qui fait problème, et c’est un problème universel.

C’est la guerre devant et derrière nos portes, devant et derrière notre confortable bien-être, nos désirs, nos acquis, nos droits et nos devoirs.

Qu'est-ce que c'est ?
Oui, qu'est-ce que c'est que cette petite ouverture aménagée dans toutes nos réalités ?

Quelle est cette petite lumière fragile comme la flamme d’une fugace bougie ? Telle une toute petite ouverture sur un grand tableau noir ? Comme une imposte dans l’impossible, une lueur d’œil de cheval à travers une petite lucarne où brille comme une étincelle de bonheur.

Est-ce un mirage, une illusion comme il en eut mille autres, ou s’agit-il vraiment d’un réel hublot sur nos attentes de paix et d’harmonie tranquille, de réelle réconciliation entre la Terre et un Ciel, dans un monde pacifié et une nature préservée à tout jamais ?




Qu'est-ce que c'est ?

Est-ce de là-bas que vient cette musique réjouissante
Ces chants d’enfants et ces cris de nouveau-né ?

Est-ce là-bas, tout au bout du tunnel
Où l’air semble plus frais
Que la vie et l’espérance se cabrent
Les quatre faire en l’air
Pour aimer, danser, chanter et rire.


Est-ce là-bas, tout au bout du tunnel
Que le pelage chatoyant d’un cheval blanc
Traverse l’espace d’une plage immaculée
Où l’écumeuse crinière des vagues
Se répand à l’infini
Comme l’horizon d’une vie heureuse pour tous
Sur le sable tout doré
D’une humaine douceur
De vie.


Liège, novembre 2021

.  | index










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .