agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 
Textes du même auteur






Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 1140 .



Moi Luis…
prose [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [gui ]

2014-12-10  |     | 



À mon fils Louis-André.


Moi Luis avatar péruvien moderne
je suis assis dans le ventre d’un grand oiseau
de fer et de verre bruyant
que vous nommez « avion » dans votre patois
moi qui ne connais que le vol majestueux
et silencieux du Grand Condor
je regarde la terre de mes Ancêtres de là-haut
et je reconnais les immenses plaines de Nazca
avec tous ses dessins, toutes ses lignes et figures
tracés il y a si longtemps.
« Des géoglyphes » disent les guides
qui escortent cette horde de touristes
qui se mêlent et s’entremêlent dans leurs hypothèses,
tantôt sensées, tantôt farfelues.

Moi Luis avatar péruvien moderne
je me demande toujours pourquoi
je suis assis dans le ventre d’un grand oiseau
de fer et de verre bruyant
au milieu d’étrangers venus des quatre coins du monde
pour voir et essayer de décrypter les mystères de mes aïeux.
Pourquoi aussi que de tous les dessins,
c’est celui du colibri qui m’enchante
et non celui du Grand Condor, mon oiseau fétiche ?
Peut-être, étais-je là parmi mes Ancêtres ?
Mes mains et mes bras en ont-ils dessiné les contours ?
Qui sait ? Qui saura me le dire ?
Peut-être, que le vieux chaman croisé près de Cuzco
pourrait m’éclairer dans tout ce brouillard ?
Pourquoi m’ont-ils envoyé une belle princesse Inca
pour m’assister et me guider jusqu’à eux ?

Moi Luis avatar péruvien moderne
je suis assis dans le ventre d’un grand oiseau
de fer et de verre bruyant
et je regarde la terre de mes Ancêtres de là-haut
et je reconnais les immenses plaines de Nazca
avec tous ses dessins, toutes ses lignes et figures
tracés il y a si longtemps…
Non, mes amis !
Ne comptez pas sur moi pour vous en dévoiler les secrets !
Les Nazcas, mes Ancêtres ne me le pardonneraient jamais !

.  |











 
shim La maison de la litérature shim
shim
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .