agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 4578 .



Lire à la plage - Prête-moi ta plume !
article [ Régional ]
Pierre Mamier

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [angegab ]

2008-09-01  |     | 



LIRE A LA PLAGE : 14 AOUT 2008 A FRONTIGNAN

Une soirée tout à fait positive, sans doute, pour tous ceux qui y ont participé. Ce 14 août, la place Vauban, autour du Baho Beach, a revêtu des airs de fête. Laquelle s’est prolongée jusqu’aux environs de minuit. Et l’on a vu le public déambuler sur l’allée piétonne et la place du marché artisanal d’une manière continuelle, avec une pointe vers les 22h où un feu d’artifice digne d’un 14 juillet- il en était d’ailleurs le « rattrapage ! »- a illuminé le ciel du port.
Pendant toute la soirée, sur l’allée piétonne, ce sont une bonne quinzaine d’écrivains, auteurs, romanciers, poètes ou historiens qui sont entrés en contact, entre eux et avec un public de curieux, de promeneurs ou de vrais amateurs de livres et d’écriture. C’était la 3è édition de « Lire à la Plage », mise en place par l’association des « 4 Saisons », grâce aux bons soins de Maurice Nougaret, lui-même présent comme auteur, et de Céline Laurens, la nouvelle présidente, venue soutenir cet événement littéraire de l’été.

Participaient à ces rencontres :
Olivier Martinelli Roman, nouvelles
Bernadette Dubus Policier
Guilhem Routier fantastique horreur, aventure
Jean Valette Histoire
Angéla Nache Mamier Poésie
Martine Pilate Roman
Richard Nunès poésie
Béatrice Bourrier Roman
Michel de Roy Policier
Castella Michèle roman, poésie
Raymond Blot roman
Nicole Waisbladt poésie
Nougaret Maurice Roman
Mme Mou Langues
M. Sagueton Georges Science fiction, poésie
Bernadette Landureau Roman


Avec l’affluence des enfants et de parents tout aussi gourmands, le marchand de churros et de barbes à papa ont fait….leur beurre, il n’y avait qu’à respirer les effluves de friture et de sucre qui flottaient sur la fête, comme les bateaux sur le port !
Et puis la tradition de la dégustation de muscat était aussi respectée grâce à la souriante serviabilité de Mme Nougaret, qui en a séduit plus d’un(e) avec ses délicieux petits verres de nectar local ( ou de Vic !)
A signaler aussi l’accompagnement musical à la bonne franquette de nos frontignanais préférés, avec clavier, trompette et saxo alto, qui inlassablement ont envoyé leurs notes de musique nostalgiques qui en ont même fait danser quelques uns sur le tard.
Moments de détente en famille, avec le chien ; moments de rencontre pour des contacts toujours enrichissants, entre écrivains, avec le public de touristes, surtout , cette soirée est une pierre de plus à l’édifice des activités estivales que mettent sur pied tous ceux qui croient au dynamisme de leur ville.

PRÊTE-MOI TA PLUME : 19 AOUT 2008 A LA GRANDE MOTTE

On ne bronze pas idiot à la Grande Motte.




« Lisez bronzés » ! Je ne sais pas si tout ce monde rencontré hier à la Grande Motte a lu, mais une chose est sûre : tout le monde a bien bronzé !
Malgré des nuages bas sur la Gardiole embrumée à 9h, c’est un soleil réparateur réchauffant une légère brise marine, qui a illuminé cet événement littéraire mis en place par l’association grand mottoise« Prête-moi ta plume » avec la ville de la Grande Motte, sur l’esplanade du Couchant 2, à deux pas d’un sable envahi par des milliers de plagistes. On avait alors affaire avec une sorte de « Lire à la Plage-bis », mais vraiment sur la plage, sous les parasols et à proximité du passage de centaines de plagistes, sans les aspects festifs de la soirée frontignanaise
Justement, c’est après « Lire à la Plage » à Frontignan, que des membres de « Prête-moi ta plume », en toute amitié et solidarité, ont lancé les invitations pour la Grande Motte, nouvelle occasion pour les écrivains régionaux de se faire connaître à travers leurs livres, au contact d’un public estival en mal de distraction et/ou de culture.


Angela Nache Mamier, de Frontignan

Ce sont alors une bonne quinzaine d’écrivains- dont une de Frontignan- qui ont agréablement prêté leur participation à ce genre de rencontre, toujours enrichissante- et pas forcément financièrement !- et jamais décevante.
Pour quinze romancier(e), il y avait force historiens, spécialistes de psychothérapie,de sophrologie, d'onirologie et dans tout cela, la poésie se faisait toute petite, mais ne mérite-t-elle pas ce combat littéraire inégal pour un genre qui demande encore bien du renfort pour qu’au niveau national, la poésie retrouve l’intérêt qu’elle avait au début du siècle dernier ?
Alors bien sûr, récits de voyages, portraits de personnages de la région riches en couleurs, autobiographies et autres récits d’aventures fantastiques, attirent beaucoup plus le chaland que la poésie ; mais pas toujours ; on a vu le contraire…. ! En tous cas, converser avec une personne qui daigne s’arrêter constitue toujours une collection de mouvements humains de vie, d’intelligences et d’intérêts divers qui fortifient le besoin de nos auteurs de recevoir ces échos humains, la vente ou pas du livre devenant complètement accessoire.


Michèle Castella, l'une des organisatrices de cette rencontre

Nos écrivain(e)s ont allégrement installé leurs stands, attirant très vite la curiosité des premiers passants ; ils ont rempli de sable les pieds de parasols, parachevé la présentation de leur table et l’organisation de « Prête-moi ta plume », avec Michèle, Elsa, Jany….., irréprochable, a fait le reste, avec rafraîchissement en eau, en café- celui à 1€ du gentil barman d’à-côté !- et même avec un passage, très marqué et remarqué de Stephan Rossignol, maire de la Grande Motte, manifestement heureux de trouver une telle forme d’animation sur la plage.
Si la Grande Motte ne produit pas de pharaons, ses pyramides sont en tous cas un sacré décor d’évolution pour celles et ceux qui sont au moins….des scribes !

Pierre Mamier










.  | index










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .