agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 2624 .



Florilège. 50 documents qui ont fait la France.
article [ Culture ]
du 17 octobre 2007 au 14 janvier 2008, Paris.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [NMP ]

2007-10-23  |     | 







« C’est grain par grain que l’on goûte le passé » (Marcel Proust)


Conserver, communiquer, valoriser les collections : c’est à cette triple exigence, inscrite au cœur de tout service d’archives, que répondait, il y a 140 ans déjà, l’inauguration concomitante des « rands dépôts» des Archives nationales et de leur «musée de l’Histoire de France».
Conçu par Léon de Laborde, ce musée des Archives ouvrit ses portes en 1867 dans les salons rocaille d’un des plus beaux hôtels particuliers du Marais, l’hôtel de Soubise. Il avait pour but de présenter au public, à cette «foule intelligente, avide de connaître toutes choses» qu’évoque le marquis de Laborde, une sélection rigoureuse de pièces exceptionnelles, racontant l’histoire de France selon un ordre strictement chronologique, des Mérovingiens jusqu’à Napoléon Ier. L’ensemble de ces pièces avaient été extraites de leurs fonds d’origine : cette pratique, en contradiction avec le principe de respect des fonds cher aux archivistes, fut interrompue après la Seconde guerre mondiale, ce qui explique que la collection du Musée ne contienne qu’un faible nombre de documents contemporains.
À sa création, le musée des Archives était marqué par une conception positiviste de la discipline historique, mais aussi par un souci patriotique, volontiers cocardier : il s’agissait en effet de consolider et de glorifier l’identité nationale, de célébrer les hauts faits d’un peuple et les héros de son histoire, face à l’Allemagne de Bismarck.
Révélatrice, par ses choix, d’une certaine conception de la mémoire, construite autour d’un panthéon de quelques monuments écrits, la collection du musée des Archives a fait l’objet en 2006-2007 d’une vaste campagne de numérisation, qui, à terme, devrait permettre à chacun, via Internet, de feuilleter ce qui s’apparente à un merveilleux livre d’histoire, invitation à un passionnant voyage dans le temps. À l’issue de cette campagne, les Archives nationales ont donc décidé de présenter sous la forme d’une exposition et d’un beau livre édité par la Réunion des musées nationaux, 50 de ces pièces d’exception qui ont fait la France.

Objet unique, objet historique, objet politique, le document d’archives est aussi parfois un objet d’art ; toujours, il est créateur d’émotion. La qualité des pièces présentées à l’occasion de l’exposition « Florilège. 50 documents qui ont fait la France » permet d’embrasser toutes ces dimensions : merveille des bulles d’or impériales, chatoiement des registres enluminés, qualité des signatures qui ressuscitent leurs auteurs illustres, solennité d’un texte constitutionnel ou d’un édit, sensibilité d’une écriture et de ses repentirs ou de ses tressaillements dus à l’âge (testament de Louis XIV), à la fièvre du moment (Serment du Jeu de Paume) ou à la crainte de braver l’interdit (dernière lettre de Marie-Antoinette)… Les Archives, lieux de mémoire, lieux d’écriture de l’Histoire, sont d’abord lieux de vie : « ces papiers, ces parchemins […] ne demandaient pas mieux que de revenir au jour. Ces papiers ne sont pas des papiers, mais des vies d’hommes, de provinces, de peuples […] » (Jules Michelet, Histoire de France, livre IV).

***

Commissariat scientifique : Ariane James-Sarazin, conservateur du patrimoine, responsable du département à l’action culturelle et éducative / musée de l’Histoire de France des Archives nationales Paris et Elsa Marguin-Hamon, conservateur du patrimoine-adjoint au responsable du département à l’action culturelle et éducative / musée de l’Histoire de France des Archives nationales Paris.


Coordination générale : Ariane James-Sarazin, conservateur en charge du département à l ’action culturelle et éducative / musée de l’Histoire de France, Archives nationales (site de Paris).


Scénographie : Xavier Guillot, département à l’action culturelle et éducative / musée de l ’Histoire de France, Archives nationales (site de Paris).

***

Florilège. 50 documents qui ont fait la France.
Hôtel de Soubise, 1er étage
60, rue des Francs-Bourgeois
75003 Paris
du 17 octobre 2007 au 14 janvier 2008

Du lundi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30, samedi et dimanche de 14h à 17h30 ; fermée le mardi et les jours fériés
plein tarif : 3 €
tarif réduit : 2,30 €

renseignements : 01 40 27 60 96

***

Source internet : Archives Nationales, Paris.


.  | index










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .